• 02.01.2017
     
    Bonne année 2017 !
    Tous nos voeux pour une très belle année musicale ! La saison de Guillaume Coppola est riche en projets variés, à commencer par 9 concerts à la Folle Journée, à Nantes et en région Pays-de-Loire, en duo avec Hervé Billaut, et avec le Choeur National Letton. Egalement en janvier, une reprise du programme Miroirs brûlants avec le baryton Marc Mauillon et le comédien Didier Sandre à Besançon. Puis il passera aux théâtres de Poissy, Angers, Saint-Etienne, Compiègne, Toulon, et au Musée d'Orsay... Venez donc l'écouter !

    17.12.2016
     
    Reportage France 3
    Lors de la présentation du CD à Besançon, France 3 Franche-Comté a installé ses caméras autour d'un piano joué par Hervé Billaut et Guillaume Coppola.

    07.12.2016
     
    Le CD fait parler de lui !
    Les avis sur le disque à 4 mains Wiener Rhapsodie sont positifs ! Télérama décerne son FFFF, Diapason donne sa note 5 Diapasons, et les invitations arrivent : Guillaume Coppola et Hervé Billaut seront à la Folle Journée de Nantes, au Théâtre impérial de Compiègne, et dans les festivals Toulouse d'été, Festival du Comminges, Musique en Côte basque...

    10.10.2016
     
    Teaser nouveau CD
    Un extrait du divertissement à la hongroise de Schubert, capté pendant l'enregistrement...

    07.10.2016
     
    Sortie de CD et tournée
    Le nouveau disque de Guillaume, enregistré à 4 mains avec Hervé Billaut, est dans les bacs ! Brahms et Schubert sont à l'honneur, un programme intime et festif qui prendra la route des concerts : Paris (L'Athénée), Bordeaux, La Ballue, Jurignac, Aulnay, Lille... Toutes les dates dans l'agenda !

    03.08.2016
     
    Tournée d'été
    Merci ! Vous êtes nombreux à suivre Guillaume sur la route des concerts estivaux... Pour ce mois d'août, après un accueil triomphal au Festival International de la Roque d'Anthéron, la tournée se poursuit en solo, avec la mezzo-soprano Amaya Dominguez et à 4 mains ou 2 pianos avec Hervé Billaut. Le nouveau CD du duo est disponible en avant-première à l'issue des concerts, et sortira à la rentrée ! 

    01.01.2016
     
    Bonne Année 2016
    Guillaume Coppola vous souhaite une merveilleuse année, pleine de joies et avec la musique comme vecteur d'émotions et de liens humains forts! Suivez toutes ses actualités dans l'agenda, sur Facebook, et retrouvez-le sur sa chaîne Youtube!

    Son 5e CD sera enregistré prochainement (piano à 4 mains avec Hervé Billaut),
    en récital il donnera un hommage à Granados pour le centenaire de la mort du compositeur,
    et pour la saison prochaine il a préparé un nouveau programme de récital : Musiques du silence, autour de Federico Mompou et plusieurs autres compositeurs...

    27.08.2015
     
    Rentrée musicale
    Concert parisien pour cette fin d'été: Retrouvez Guillaume dans le cadre enchanteur de l'Orangerie du Parc de Bagatelle, le 29 août à 18h, dans un programme Schubert, Ravel, Liszt, et la création mondiale de 4 nouvelles pièces de Marc Monnet. Il donnera ensuite 2 récitals à la grande Schubertiade de la radio/TV Espace 2 en Suisse, puis retrouvera l'équipe des Rendez-vous de Rochebonne le week-end du 18 septembre! Détails dans l'Agenda.

    18.05.2015
     
    Sur la route des festivals
    L'été approche, et avec lui la tournée des festivals! Guillaume sera très prochainement aux Musicordes de Bourgtheroulde et à l'Abbaye de Fontmorigny, avant de rejoindre Mamirolle, le village où il a grandi, en tant que parrain de l'école de musique. Il retrouvera ensuite les Grandes Heures de Saint-Emilion, puis l'été sera international: Vinius avec Jean-François Novelli, Porto avec le quatuor Alfama, Vienne en récital, Bruxelles et Leuven avec le quatuor Voce, et retour en France fin août, à Pontorson puis Paris dans le cadre du prestigieux festival les Solistes à Bagatelle.

    01.01.2015
     
    Vive 2015!
    Recevez nos meilleurs voeux musicaux et retrouvez Guillaume toute cette année dans les nombreuses saisons et festivals qui l'invitent, en France et à l'étranger: les Solistes à Bagatelle (récital d'ouverture), Auditorium de Bordeaux, Scène nationale de Besançon, Bruxelles Flagey Piano Days (Belgique), Festival d'Espinho (Portugal), Vilnius (Lituanie)... L'agenda sera régulièrement mis à jour!

    12.11.2014
     
    Des étoiles et des coeurs!
    Nouvelles chroniques dithyrambiques du CD : 5 étoiles dans le BBC Music Magazine, et 4 coeurs dans La Voix du Nord...

    22.10.2014
     
    Le CD Schubert reçoit 5 Diapasons!
    Le magazine Diapason du mois de Novembre a décerné 5 Diapasons au CD consacré à Schubert.
    (Lire l'article sous la plume de Jérôme Bastianelli dans la rubrique "presse") 

    21.10.2014
     
    Troisième clip
    Le troisième et dernier teaser vient de paraître sur Youtube et clôture ce voyage dans l'univers schubertien si cher à Guillaume.

    30.09.2014
     
    Deuxième clip
    Le deuxième teaser de présentation du CD Schubert est maintenant disponible 

    17.09.2014
     
    Clip en avant-première
    Un premier teaser est disponible, pour présenter le CD Schubert! Merci à Luc Detours pour la réalisation. Interview et coulisses d'enregistrement à Aulnay-sous-Bois.

    01.09.2014
     
    C'est la rentrée!
    La saison reprend avec des émissions et concerts en lien avec la sortie du nouveau disque de Guillaume, le 23 septembre! Valses nobles et sentimentales, c'est le titre de cet album consacré à deux opus de Valses, mais aussi la Sonate D537 et la Mélodie hongroise de Schubert.

    10.07.2014
     
    Festivals d'été
    Retrouvez Guillaume sur la route des festivals, avec des récitals présentant en avant-première des extraits de son nouveau disque (à paraître le 23 septembre), ainsi qu'en musique de chambre, avec notamment le quatuor Voce, le violoncelliste Antoine Pierlot et le pianiste Hervé Billaut.

    11.06.2014
     
    Suites de l'enregistrement
    Le CD Schubert est enregistré, nous travaillons actuellement au montage, et à tout ce qui entoure ce projet: textes, photos etc... Prochain concert: à la Maison d'arrêt de Villepinte, pour les prévenus, avec Radio Classique qui diffusera ce moment le 30 juin à 20h.

    05.03.2014
     
    Schubert
    Le prochain CD de Guillaume mettra à l'honneur Franz Schubert, avec des oeuvres rarement jouées qui témoignent du génie du compositeur dans les différentes formes. Enregistrement prévu en avril.

    29.11.2013
     
    Succès du CD Poulenc
    Plusieurs critiques élogieuses viennent de paraître en plus du FFFF décerné par Télérama: Les Echos, Diapason (5 Diapasons), Cadences (les incontournables de 2013), La Lettre du Musicien, La Libre Belgique, Sélection de Noël sur Pianobleu, et le CD a été diffusé et chaleureusement commenté sur France Musique et Radio Classique!

    20.10.2013
     
    CD "Miroirs brûlants" : FFFF Télérama
    "Quant à Guillaume Coppola, soliste salué dans Liszt et Granados, c'est à lui que semble destiné ce titre d'Eluard: « Main dominée par le coeur »". Gilles Macassar

    30.09.2013
     
    Guillaume retrouve Besançon
    Le pianiste retournera prochainement dans sa région, à l'invitation de l'Orchestre Victor Hugo - Franche Comté, pour une tournée de 4 concerts sous la direction d'Arie van Beek. Au programme, le dernier concerto de Mozart (K595).

    14.09.2013
     
    Nouveau CD Poulenc pour la rentrée
    "Miroirs brûlants", cycle de mélodies de Poulenc (dont on célèbre en 2013 les cinquante ans de la disparition), donnera son titre au prochain album de Guillaume, qui partagera l'affiche avec le baryton Marc Mauillon. Les deux musiciens et amis ont choisi de graver l'intégrale des mélodies de Francis Poulenc sur les poèmes de Paul Eluard, poète fétiche du compositeur. Ce programme sera donné en avant-première aux Rendez-vous de Rochebonne en Beaujolais, avec la complicité du comédien Didier Sandre. Comme le festival donne une Carte blanche à Guillaume Coppola, il invitera également le Quatuor Voce pour un 2e concert, avec un quatuor de Beethoven et le quintette de Franck.

    20.08.2013
     
    Sur la route des festivals
    Après l'accueil chaleureux reçu aux Midis-Minimes en Belgique, Musique en Bourbonnais, Valognes, Dinard, Saint-Bertrand de Comminges, retrouvez Guillaume prochainement à Sainte-Marie aux Mines pour un concert aux chandelles, puis aux Pianos Folies du Touquet, avant une rentrée bien remplie! Premières étapes: Radio-France, Saint-Emilion, les Rendez-vous de Rochebonne.
    Voir Agenda

    02.06.2013
     
    Dernière minute!
    Suite à l'annulation du Quatuor de Bordeaux, Guillaume Coppola a accepté de le remplacer au pied-levé et donnera un récital Granados au Grand Théâtre de Bordeaux le 2 Juin à 11h. 

    15.01.2013
     
    Bonne année!
    En 2013, retrouvez Guillaume notamment à la Folle Journée de Nantes, à la MC2 Grenoble, au Beffroi de Montrouge, salle philharmonique de Liège, au nouvel auditorium de Bordeaux, aux festivals de Dinard, du Comminges, Pianos Folies du Touquet... De nombreux projets en récital, concerto (Orchestre Victor Hugo Franche-Comté), musique de chambre (avec le violoniste Nicolas Dautricourt, le Quatuor Alfama, le Quintette à vents Cassiopée...), et un CD Poulenc prévu pour l'automne avec le baryton Marc Mauillon!

    10.12.2012
     
    "Un piano de soleil" dans La Croix
    Le quotidien consacre sa 4ème de couverture à un beau portrait de Guillaume par Emmanuelle Giuliani, qui souligne "la chaude lumière qui éclaire son jeu". "Son deuxième enregistrement déborde de cette clarté bienfaisante et poétique, déjà repérée dans son premier CD - un coup de maître - consacré à Franz Liszt."

    26.11.2012
     
    CD: On en parle !
    En décembre, bel accueil du CD qui obtient 4/4 étoiles Classica et 5/5 Diapasons.
    Un portrait de Guillaume paraîtra prochainement sur Altamusica.com. Le 14 décembre, rendez-vous sur FIP à 21h, et le 23 sur France Musique à 18h.

    16.11.2012
     
    CD Granados salué par la critique
    Le magazine Pianiste de novembre-décembre consacre un portrait de 3 pages à Guillaume, et décerne au CD sa récompense "Maestro". Le disque est également "Soleil" de Musikzen.com, et Disque du moment sur Pianobleu.com. D'autres médias comme Midi-libre, la Marseillaise, ou la Revue générale en Belgique, saluent cet enregistrement.

    11.09.2012
     
    Sur les ondes
    A l'occasion de la sortie du CD, Guillaume Coppola sera l'invité de Lionel Esparza sur France Musique le 11, et de Frédéric Lopez sur France Inter le 12. A nouveau sur France Musique, un portrait "à domicile" lui sera consacré le 16, dans "l'air des lieux" de Stéphane Grant, puis un entretien avec Laure Mézan aura lieu le 24 sur Radio Classique. Le récital au Festival de l'Orangerie de Sceaux sera diffusé le 8 octobre à midi. Voir Agenda.

    10.09.2012
     
    Nouveau CD
    Le CD GRANADOS (12 Danzas españolas et Allegro de concierto) sera bientôt dans les bacs!

    14.07.2012
     
    Interview sur Classictoulouse
    Guillaume Coppola répond aux questions de Serge Chauzy, à l'occasion de sa venue prochaine au festival Piano aux Jacobins.

    07.03.2012
     
    Mains de pianiste au cinéma...
    Dans le polar A l'aveugle de Xavier Palud, Guillaume Coppola a été engagé comme doublure mains de Lambert Wilson: quand le commandant Lassalle (Jacques Gamblin) demande à Narvik, l'accordeur de piano aveugle (L.Wilson) de jouer, ce sont les mains de Guillaume qui sont au clavier!

    27.10.2011
     
    Réédition du CD Liszt, nouveau label!
    Franz Liszt - un portrait est à nouveau dans les bacs chez Eloquentia/Harmonia Mundi.
    "J'ai décidé de rééditer ce disque pour débuter une collaboration suivie avec ce jeune pianiste des plus talentueux." Laurence Heym

    19.10.2011
     
    Télérama salue la réédition du CD Liszt

    A l'occasion d'un "Spécial Liszt", Gilles Macassar rend hommage à une "jeune génération de pianistes, qui adhèrent de plein gré au lyrisme généreux et à la liberté rhapsodique de sa musique. On a déjà salué le beau"portrait" brossé par Guillaume Coppola, tout juste réédité par un nouveau label. (1 CD Eloquentia)"


    30.09.2011
     
    Critique du concert à l'Orangerie de Sceaux
    Compte-rendu par Patricia Boccadoro sur Culturekiosque.com  

    24.09.2011
     
    France 3 à Rochebonne
    Retrouvez l'ambiance chaleureuse des Rendez-vous de Rochebonne dans ce reportage France 3!

    19.09.2011
     
    Concert sur France Musique
    Le concert de clôture du Festival de l'Orangerie de Sceaux est retransmis le 19 septembre à 14h sur France Musique. Au programme: Haydn, Beethoven (Quatuor Parisii) et le quintette de Dvorak avec Guillaume Coppola.

    31.08.2011
     
    Interview Radio Classique
    Ce 31 août à 13h30, dans le Journal du Classique: entretien avec Laure Mézan au sujet du concert de clôture du festival de l'Orangerie de Sceaux.

    26.05.2011
     
    Radio belge BRF

    L'émission "Klassikzeit" de 19h à 20h est consacrée aujourd'hui à Guillaume Coppola : interview et extraits musicaux.


    18.05.2011
     
    Label Année Liszt !
    Le CD "Franz Liszt - un portrait" a reçu le label du commissariat "Année Liszt 2011".

    27.01.2011
     
    "Piano : les 10 stars de demain" dans CLASSICA
    Le numéro de février présente "la relève", 10 pianistes "qui brillent déjà au firmament de leur art (...) Si vous voyez leur nom dans les programmes de votre région, ne les manquez surtout pas."
    Olivier Bellamy souligne chez Guillaume Coppola "son engagement passionné et son cantabile frémissant".

    06.12.2010
     
    Vidéo FNAC des Ternes
    Rencontre avec Guillaume Coppola à la Fnac des Ternes (Paris), à retrouver en extrait vidéo sur Fnac live.

    15.10.2010
     
    Son et images...
    Vous pouvez désormais écouter des extraits musicaux tout en continuant la visite du site (lecteur ci-dessus ou page Media/Audio), et consulter l'album-photo rempli de souvenirs de concerts!

    30.08.2010
     
    Serres d'Auteuil en téléchargement
    Réécoutez le récital du 28 août au festival "Les Solistes aux Serres d'Auteuil" sur livemusiccompany.com

    30.08.2010
     
    "Le Monde" en parle!
     "Le piano de Guillaume Coppola parfume les Serres d'Auteuil" par Pierre Gervasoni.

    27.07.2010
     
    Vidéo du concert du 26 juillet en ligne
     Retrouvez le récital intégralement filmé par France 3 au Corum de Montpellier, dans le cadre du Festival de Radio-France.

    10.07.2010
     
    L'intégrale Chopin salle Pleyel
     À l'occasion de la Diffusion sur France Télévisions de l'intégrale Chopin donnée salle Pleyel, retrouvez Guillaume Coppola en août dans 3 émissions "Un été avec Chopin" présentées par Pierre Arditi. Sur France 3 vers 0h30: le 15 août (2e Impromptu), le 17 (Tarentelle), et le 18 (3e Ballade).

    02.06.2010
     
    2 juin : Le CD est "Coup de coeur de l'Académie Charles Cros" !
     Découvrez les autres Coups de cœurs…

    02.04.2010
     
    Guillaume Coppola chez Claire Chazal
     Après un passage remarqué salle Pleyel à l'occasion de l'intégrale Chopin le 28 février dernier, Guillaume Coppola est apparu dans le journal télévisé de Claire Chazal sur TF1, le 28 mars à 13h, dans un reportage sur les lieux fréquentés par Chopin à Paris.

  • 25.04.2017
    12:30
     
    Musée d'Orsay
    Paris (75-France)
    Auditorium du Musée d'Orsay
    Musiques du silence: Mompou, Ravel, Satie, Chopin, Takemitsu, Debussy...

     
    Récital
    29.04.2017
    18:00
     
    Opéra de Toulon
    Toulon (83-France)
    Opéra
    Nuit du piano :
    - Récital
    - Poulenc : Aubade, concerto pour piano et 18 instruments
    avec l'Orchestre symphonique de l'Opéra de Toulon


     
    Concert
    18.05.2017
    17:45
     
    Festival le Rivage des Voix
    Saint-Florent Le Vieil (49 - France)
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie (Brahms, Schubert)

     
    Piano 4 mains
    20.05.2017
    19:30
     
    Festival le Rivage des Voix
    Saint-Florent Le Vieil (49 - France)
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    et le comédien Philippe Mathé
    Eh bien, dansons maintenant!
    Brahms, Schubert, Debussy

     
    Piano 4 mains
    23.05.2017
    12:30
     
    Festival de l'Epau
    Hôtel du Département
    Le Mans (72 - France)
    Avec le baryton Marc Mauillon
    Poulenc-Eluard, Miroirs brûlants 

     
    Récital Chant-Piano
    31.05.2017
    20:30
     
    Théâtre du Vésinet
    Présentation de la saison 2017-18
    Le Vésinet (78 - France)
    Intervention musicale et présentation du programme donné le 13.02.2018
    Schubert

     
    Présentation
    02.07.2017
    16:30
     
    Festival Chopin
    Orangerie du parc de Bagatelle 
    Paris (75016 - France)
    Mozart, Chopin

     
    Récital
    03.07.2017
    20:00
     
    France Musique
    Diffusion du concert donné le 25 Avril au Musée d'Orsay.
    Présenté par Rodolphe Bruneau-Boulmier
    Musiques du silence:
    Mompou, Chopin, Satie, Debussy...

     
    Radio
    05.07.2017
    20:30
     
    Musique dans les vignes
    Eglise Saint-Aubin d'Epiré
    Savennières (49 - France)
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    Bach, Brahms, Schubert 

     
    4 mains
    21.07.2017
     
    Toulouse d'été
    Auditorium Saint-Pierre des Cuisines
    Concert à quatre mains et 2 pianos
    avec Hervé Billaut
    Ravel, Brahms, Dukas...

     
    2 pianos
    27.07.2017
    21:00
     
    Musique à la ferme
    Chèvrerie Honnoré
    Lançon de Provence (13 - France)
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    Brahms, Schubert 

     
    Piano 4 mains
    05.08.2017
    20:00
     
    Festival International de la Roque d'Anthéron
    Nuit du Piano 
    Parc du Château de Florans
    La Roque d'Anthéron (13 - France)
    Duos de pianos
    Programme à préciser 

     
    Piano 4 mains
    12.08.2017
    20:30
     
    Festival du Comminges
    Basilique Saint-Just de Valcabrère
    Saint-Bertrand de Comminges 
    4 mains avec Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie : Brahms, Schubert

     
    4 mains
    02.09.2017
    20:30
     
    Musique en Côte basque
    Cloître de la cathédrale
    Bayonne (64 - France)
    4 mains avec Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie : Brahms, Schubert

     
    4 mains
    24.09.2017
    17:30
     
    Les Rendez-vous de Rochebonne
    Vieille église
    Theizé-en-Beaujolais (France - 69)
    Concert de clôture
    Liszt, Schubert, Granados

     
    Recital
    06.10.2017
    20:30
     
    Salle Gaveau
    45-47 rue La Boétie
    Paris (75008 - France)
    Liszt, Schubert, Granados

     
    Récital
    07.10.2017
    18:30
     
    Château de la Verrerie
    Oizon (18 - France)
    Récital à quatre mains
    avec Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie : Brahms, Schubert

     
    4 mains
    14.10.2017
    20:00
     
    Concert au château d'Artigny
    Château d'Artigny
    Montbazon (37 -France)
    Récital à 4 mains
    avec Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie : Brahms, Schubert

     
    4 mains
    22.10.2017
    17:00
     
    Musique au château d'Orion
    Château d'Orion
    Orion (64 - France) 
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    Wiener Rhapsodie: Brahms, Schubert

     
    4 mains
    03.12.2017
    11:00
     
    Concerts du Dimanche matin
    Auditorium Noureev
    Sainte-Geneviève-des-Bois (94 - France)
    Musiques du silence : Mompou, Chopin, Satie...

     
    Récital
    10.12.2017
     
    Concert
    Konzerhaus
    Karlsruhe (Germany)
    Concerto de Grieg
    Avec le Rainbow Symphony Orchestra
    Sous la direction de John Dawkins

     
    Concerto
    15.12.2017
     
    Concert
    Grande salle
    Unesco (Paris - France)
    Concerto de Grieg
    avec le Rainbow Symphony Orchestra
    Sous la direction de John Dawkins 

     
    Concerto
    24.01.2018
     
    Valsez maintenant
    Théâtre du Vellein
    Villefontaine (38 - France)
    "Valsez maintenant"
    Avec Spirito-choeur Britten
    Dirigé par Nicole Corti
    4 mains avec le pianiste Thomas Enhco
    Brahms Liebesliederwalzer op.52
    Chopin 3 valses 

     
    Concert
    25.01.2018
     
    Valsez maintenant
    Grand Angle
    Voiron (38 - France)
    "Valsez maintenant"
    Avec Spirito-choeur Britten
    Dirigé par Nicole Corti
    4 mains avec le pianiste Thomas Enhco
    Brahms Liebesliederwalzer
    Chopin 3 valses


     
    Concert
    31.01.2018
     
    Valsez maintenant
    Théâtre de la Renaissance
    Oullins (69 - France)
    "Valsez maintenant"
    Avec Spirito-choeur Britten
    Dirigé par Nicole Corti
    4 mains avec le pianiste Thomas Enhco
    Brahms Liebesliederwalzer op.52
    Chopin 3 valses

     
    Concert
    13.02.2018
     
    Musique au Vésinet
    Théâtre du Vésinet
    Le Vésinet (78 - France)
    Piano 4 mains
    Avec le pianiste Hervé Billaut
    Schubert, Brahms, Dvorak

     
    Concert 4 mains
    28.02.2018
     
    Saison musicale de Bergerac
    Bergerac (24 - France)
    Rossini, Petite Messe solennelle 
    Avec le Chœur de l'Opéra de Bordeaux
    Sous la direction de Salvatore Caputo

     
    Concert avec choeur
    02.03.2018
     
    Saison musicale
    Oloron-Sainte-Marie (64 - France)
    Rossini, Petite Messe solennelle
    Avec le Chœur de l'Opéra de Bordeaux 
    Sous la direction de Salvatore Caputo

     
    Concert avec choeur
    02.03.2018
     
    Saison musicale de Soustons
    Soustons (40 - France)
    Rossini, Petite Messe solennelle
    Avec le Choeur de l'Opéra de Bordeaux 
    Sous la direction de Salvatore Caputo

     
    Concert avec choeur
    05.03.2018
     
    Opéra National de Bordeaux
    Opéra
    Bordeaux (33 - France)
    Rossini, Petite Messe solennelle
    Avec le Choeur de l'Opéra de Bordeaux 
    Sous la direction de Salvatore Caputo

     
    Concert avec choeur
    11.03.2018
    17:00
     
    Les Dimanches musicaux de Castres
    Théâtre
    Castres (81 - France)
    Mozart, Chopin 

     
    Récital
    28.04.2018
     
    Valsez maintenant
    Théâtre
    Bourg-en-Bresse (01 - France)
    "Valsez maintenant"
    Avec Spirito-choeur Britten
    Dirigé par Nicole Corti
    4 mains avec le pianiste Thomas Enhco
    Brahms Liebesliederwalzer op.52
    Chopin 3 valses

     
    Concert
  •                                              

                                        "Un piano de soleil"


    "Guillaume Coppola est un talent authentique. Sa finesse et sa sensibilité très romantiques lui font une place à part dans l'élite du jeune piano français et international"
    (Altamusica). Cette capacité à tracer un chemin qui lui est propre séduit et fascine depuis ses débuts. Après un CD Liszt couvert de récompenses en 2009 - Diapason d’Or Découverte, ffff Télérama, le Monde: les meilleurs disques, Coup de cœur de l’Académie Charles Cros…- Classica le nomme en 2011 parmi les "10 stars de demain", et le BBC Music Magazine parle d'un jeu "impressionnant", "scintillant", "éblouissant". 

    On l'attendait alors dans le grand répertoire romantique, mais il surprend en signant en 2012 un album Granados : Danzas españolas qui rallie à nouveau tous les suffrages: "Maestro" du magazine Pianiste, 5 Diapasons, 4 étoiles Classica, "Soleil" de Muzikzen... Et comme le souligne La Croix dans un portrait titré "Un piano de soleil": "Un deuxième CD revêt une importance particulière dans la carrière d'un musicien. "Epreuve" réussie par le jeune pianiste! Son enregistrement Granados déborde de cette clarté bienfaisante et poétique déjà repérée dans son premier CD - un coup de maître."
    Pour son troisième projet discographique, il ose un autre virage, cette fois en duo complice avec le baryton Marc Mauillon, dans l'intégrale des Mélodies de Poulenc sur les poèmes d'Eluard (Miroirs brûlants, octobre 2013, ffff Télérama, 5 Diapasons, Sélection les Echos). En septembre 2014 sort un CD Schubert titré Valses nobles et sentimentales, également encensé par la critique. 

    On a pu l’entendre dans une vingtaine de pays, des scènes européennes prestigieuses comme le Concertgebouw d’Amsterdam, le Rudolfinum de Prague, la Philharmonie de Liège, celle de Bratislava, le Liepaja International Piano Stars Festival, jusqu’à l’Asie de Shanghai ou Xiamen, en passant par l’Amérique du sud. Et bien sûr en France: salle Pleyel, Folle Journée de Nantes, la Roque d’Anthéron, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Festival Chopin à Paris, les Solistes aux Serres d’Auteuil, Festival Radio France et Montpellier, Lille Pianos Festival, les Rendez-Vous de Rochebonne, Festival de Nohant, Auditorium de Dijon, de Bordeaux, MC2 Grenoble, Festival de Dinard...

    Outre le récital et le concerto - avec l'Orchestre National de Montpellier, l'Orchestre symphonique de Saint-Etienne, l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, sous la direction d'Arie van Beek, Enrique Mazzola, Laurent Campellone etc. - la musique de chambre lui permet de partager des moments privilégiés avec les violonistes Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa, Nicolas Dautricourt, sa sœur Cécile Coppola, le violoncelliste Antoine Pierlot, les Quatuors Voce, Parisii, Debussy, Alfama, les pianistes Bruno Rigutto, Hervé Billaut, Eric Le Sage, David Bismuth ou des chanteurs comme Marc Mauillon, Laia Falcón ou Bénédicte Tauran.

    Musicien complet, toujours prêt à partager de nouvelles expériences musicales et humaines, Guillaume n'hésite pas à jouer pour les public empêchés de prisons, hôpitaux ou maisons de retraite. Il prend part à des productions mêlant récit et musique avec Marie-Christine Barrault, Didier Sandre, François Castang, Marie-Sophie Ferdane. Sa collaboration avec plusieurs compositeurs lui a permis d’assurer la création de pièces de Steven Stucky, Gao Ping, et la compositrice Isabel Pires lui a dédié sa dernière œuvre pour piano, Ombres.

    Sa formation l'a mené au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Ses Premiers Prix de piano et de musique de chambre en poche, il s'est perfectionné lors de nombreuses masterclasses en France et à l'étranger. Ses débuts ont été accompagnés par de précieux soutiens, comme le programme Génération Jeunes Interprètes de Radio France, le Lion’s Club, les Fondations Cziffra et Bourgeois, et à l'international par le Prix Déclic de l'Institut français et la tournée New Masters on Tour.

    Il enseigne au Conservatoire à Rayonnement Départemental d'Aulnay-sous-Bois (93).

  • BBC Music Magazine: ⁕⁕⁕⁕⁕
    Diapasons: 5/5
    Sélection Les Échos
    Classiquenews.com: Clic
    Pianobleu: Sélection Disque du moment
    La Voix du Nord: ♥ ♥ ♥ ♥
    « Applaudi! » par Anaclase

    SCHUBERT "Valses nobles et sentimentales"

    Sortie le 23 septembre 2014
    Label Eloquentia
    Distribution Harmonia Mundi


    ffff Télérama
    5/5 Diapasons
    Sélection Les Échos
    Cadence: "Les Incontournables de 2013"
    Pianobleu.com: "Sélection de Noël"

    Poulenc/Eluard "Miroirs brûlants"

    Sortie le 22 octobre 2013
    Label Eloquentia
    Distribution Harmonia Mundi


    "Maestro" du magazine Pianiste
    5/5 Diapasons
    4/4 Etoiles Classica
    "Soleil" de Musikzen.com
    "Disque du moment" Pianobleu.com

    Granados, Danzas españolas
    (+ Allegro de Concierto)

    Label Eloquentia / Septembre 2012
    Distribution Harmonia Mundi


    ffff Télérama
    Diapason d'Or Découverte
    Coup de cœur de l'Académie Charles Cros
    Sélection Le Monde disques préférés 2009
    Sélection À Nous Paris
    Coup de cœur Europe 1
    Label Année Liszt 2011
    Pianobleu.com : disque du moment

    En écoute dans Media/Audio

    Franz Liszt - "Un portrait"
    Label Eloquentia / Octobre 2011
    Distribution Harmonia Mundi
    (Parution: Calliope / Septembre 2009)



    DVD "live" Sonates de Beethoven
    mai 2007

     


    CD Déclic : Culture France / Ministère des affaires étrangères
    avril 2007



    CD Découvertes ? Classica/Répertoire
    Décembre 2005 - Janvier 2006



    CD de démo
    2004

     
  • Anaclase, 25.04.2017, B.Bolognesi (Musée d'Orsay)
    Musiques du Silence... Le pianiste a conçu son programme comme un voyage ininterrompu... une quinzaine de miniatures de climat impressioniste... Debussy, Ravel, Satie et Scriabine avec lesquels Mompou revendique une parenté, mais d'autres moins attendus peut-être.
    Guillaume Coppola pose tranquillement notre écoute sur l'opalescence lointe de Clair de Lune de Debussy. Le toucher s'alanguit en une contemplation heureuse, par delà le papillonnement conclusif.
    Feux d'artifice, le dernier des Préludes de Debussy, conclut ce beau moment dans la piqure hésitante puis les velours, soies et taffetas, autant d'étoffes à étincelles qui évoquent braises et fusées.
    On n'ose en redemander...

    La Libre Belgique, 25 Octobre 2016, Martine Dumont-Mergeay
    Ces pièces de charmes sont donc menées avec un allant, une énergie et une objectivité imparables et proprement français. La danse est bien là (...)

    Revue PIANISTE, 8 Février 2017, Jany Campello
    UN CONCERT DECOIFFANT!!!!
    Valses de Brahms... Hervé Billaut et Guillaume Coppola en restituent tout le charme, sans affectation aucune, mais avec poésie, subtilité, fraicheur, spontanéité. Comme elles sont vivantes, leurs valses!
    Bulles de bonheur...pour laisser place au Divertissement à la hongroise, admirablement construit, au pas décidé, presque joyeux. Là encore, on ne s'ennuie pas, et le jeu ferme et droit, le tempo extrêmement bien tenu et juste n'est gage que d'équilibre... entre jubilation et tendres mélodies si bien chantées...point dépressif ce Schubert là!
    Avec les Danses hongroises...vitesse étourdissante, surexcitation...la danse continue, effrénée.
    Voici bien deux dompteurs de piano, laissant au grand fauve noir loisir d'impressionner de sa puissance...
    Ces trois quarts d'heure renversants et l'expression joviale de ces deux talentueux complices auront suffit à nous remplir d'énergie et de bonheur pour le restant de la (folle) journée.

    Musique classique & Co, 2 Janvier 2017,Thierry Vagne
    Que voilà un disque bien sympathique. Homogénéité, qualité des timbres, sans dramatisme surajouté ou accentuations intempestives, mais avec élégance et musicalité. 

    L'Est Républicain, 18 Décembre 2016, Joel Mamet
    Chapelle du centre diocésain, ce Vendredi, Hervé Billaut et Guillaume Coppola enchainent avec gourmandise les partitions de Schubert et de Brahms. Le public retient son souffle!
    Des oeuvres courtes, mondialement célèbres pour quelques unes, aussitôt sublimées par les 20 doigts du duo. 

    L'ENA MAg, 12 Décembre 2016
    Les danses Hongroises de Brahms... Hervé Billaut et Guillaume Coppola réussissent le tour de force d'être intouchables dans leur jeu, et extrêmement abordables dans leur interprétation.
    Avec le divertissement à la hongroise, difficile de ne pas être subjugué par l'élégance des mélodies de Schubert.
    Quant aux 16 Valses, La musique se pare d'atouts très variés : berceuse, cavalcade, romance, badinerie.
    Au final, Wiener Rhapsodie s'apparente à une pause plaisir sur les bords du Danube.
    Quant à notre duo de pianistes, tel un couple de danseurs, il évolue avec allant, assurance et majesté pour ne faire qu'un dans sa pluralité. BRILLANT!

    FFFF Télérama, 14.11.2016, Sophie Bourdais
    Cet exercice équilibriste du piano à quatre mains, ils le pratiquent depuis des années avec un plaisir évident, qui trouve une traduction immédiate dans la séduction et l'homogénéité des sonorités produites. (...) Quatre Danses hongroises composées par Johannes Brahms, dans leur version originale pour piano à quatre mains, châtoyante et si richement timbrée qu'on en oublie la version orchestrée.

    L'Est Républicain, le Mag, 30 Octobre 2016, Frédéric Menu
    Une fois ce CD placé sur une platine, on risque bien de ne plus pouvoir se passer de cette"Wiener Rhapsodie". Le disque de piano à quatre mains d'Hervé Billaut et de Guillaume Coppola fait valser le quotidien par dessus les moulins de l'ennui. Les deux pianistes ont convoqué avec bonheur Brahms et Schubert: La fête bat son plein. Alors, à Vienne qui pourra!

    Musikzen, 10 Octobre 2016, François Lafon
    Le duo Billaut-Coppola, sur ressorts et sur un nuage...tous deux parmi les têtes de pont d'une jeune école française riche en personnalité. Deux natures complémentaires surtout, sorte de duo schumanien s'échangeant les rôles d'Eusebius le rêveur et Florestan le fougueux ...Avec les 16 Valses, ils installent le jeu: précision d'horloge et rythme, comme une préparation à la furia des Danses Hongroises ... pour Schubert, un Divertissement à la hongroise, à la fois sur ressorts et sur un nuage.
    En bis, Schuman et Dvoràk, tout aussi supérieurement équilibrés.

    Les pianissimes, 10 Octobre 2016, Louisleclassique
    Hervé Billaut et Guillaume Coppola dans Brahms et Schubert à 4 mains à l'Athénée Louis Jouvet..
    Le  Divertissement à la hongroise de Schubert ... a permis de découvrir les deux pianistes dans un exercice différent que celui peut-être plus ludique (mais tout aussi intéressant) des Valses et Danses de Brahms.
    Guillaume Coppola et Hervé Billaut ont dégagé tout au long du concert une belle assurance qui a trouvé son point d'orgue avec la pièce de Schubert.
    Une soirée pétillante.....

    La lettre du musicien, 10 Octobre 2016, Christian Lorandin
    Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet, avec le pianiste Hervé Billaut, piano à 4 mains par 2 excellents pianistes  sur une belle scène parisienne.
    Schubert, Brahms, le programme est bien construit, viennois pour tout dire, qui sentait bon la valse et les influences hongroises. L'art du piano à 4 mains demande beaucoup aux pianistes...  l'association des 2 pianistes répond magnifiquement à toutes ces exigences, y compris la synchronisation et l'unicité du discours.

    La Lettre du Musicien, 23 Août 2016, Marcel Weiss
    Au Touquet, le piano fait des folies.
    Du "Chopin espagnol", Granados, Guillaume Coppola restitue toute la poésie solaire et aristocratique par trois de ses Danses espagnoles et le virtuose Allegro de concert. 

    Concertclassic, 1er Août 2016, Michel le Naour
    Festival international de La Roque d'Anthéron:
    Le duo Hervé Billaut-Guillaume Coppola s'entend à merveille dans les 16 Valses op.39 et les quatre Danses Hongroises de Brahms, traitées avec énergie et sens poétique, à l'instar du Divertissement à la Hongroise de Schubert, équilibré sous les doigts de deux interprètes en parfaite osmose. 

    La Lettre du Musicien, 24 Juillet 2016, Philippe Thanh
    Dans la Sarthe (Prieuré de Mayanne), le beau piano de Guillaume Coppola:
    Guillaume Coppola avait concocté un programme équilibré ... 3 des Danses espagnoles de Granados, d'une grâce et d'une poésie qui restent présentes même sous la virtuosité d'Andaluza. Rupture de style autant que contrepoint ironique avec Satie avant le retour à une poésie mystérieuse, celle du Clair de lune de Debussy ou l'élégance du toucher de l'interprète fait merveille. Enfin retour à Granados avec l'Allegro de concert ou le pianiste put s'en donner à coeur joie dans la virtuosité, sans perdre pour autant l'inspiration et le ciselé de son interprétation.
    Chopin est au programme avec le Nocturne op.9 n°1 et surtout la sonate op.35,..Des oeuvres qui permettent au pianiste de donner libre cours à son romantisme, soulignant sans les appuyer les contrastes, et laissant chanter son clavier.

    L'Est républicain, 8.02.2016, Joël Mamet
    Via Crucis de Liszt, pour choeur et piano
    C'est ce qu'on appelle un programme exigeant. Sur le papier, du moins. (...) En tout cas, il y eu bel et bien de l'alchimie. Le pianiste, c'est l'évidence, sa classe est internationale. Quant aux dix choristes du Cortège d'Orphée, cet ensemble bisontin que dirige son fondateur, l'atypique Anthony Lo Papa, leur dialogue fut magnifique. Quelle densité!

    Alain Lacroix, Directeur Festival de Toulouse et Espace Croix Baragnon, 8 Décembre 2015
    Un très grand moment de piano dans l'intelligence et la maitrise d'un programme passionnant que Guillaume a conduit dans un seul souffle, avec cette idée géniale de mettre Mompou en résonnance et en miroir avec d'autres compositeurs plus renommés, le jeu tout en finesse, et par dessus tout, l'émotion et la sensibilité qui s'en dégagent. D'année en année, Guillaume surprend et acquiert une véritable signature. Cela fait vraiment plaisir de l'accompagner et de lui proposer des projets originaux qu'il sait conduire avec brio et talent. Je suis certain que ces "Musiques du silence" trouveront leur chemin dans le cœur des mélomanes, leur voie dans celui des programmateurs. Vivement un bel enregistrement!

    Classic Toulouse, 8 Décembre 2015, Serge Chauzy
    Guillaume Coppola, l'un des jeunes pianistes les plus attachants de sa génération, présentait ce 8 décembre, un programme musical d'une étonnante originalité autour du compositeur catalan Federico Mompou.
    Avec l'intelligence et la sensibilité qu'on lui connaît, Guillaume Coppola établit un dialogue permanent et continu entre Mompou et quelques uns des grands compositeurs de son époque et du passé... Le pianiste déroule ainsi cette succession de "Musiques du silence"...Ravel, Satie, Debussy, Dutilleux, Takemitsu ou même Chopin et Granados, lui offrent un contrepoint poétique qui évoque le rêve, la méditation, l'évasion ...
    Légitimement fêté pour sa belle imagination, pour la qualité poétique de son jeu, Guillaume Coppola revient avec un bis bien en situation... La 3ème consolation de Franz Liszt.

    Anaclase, Octobre 2015, Bertrand Bolognesi
    Un ravissement qui toujours se renouvelle! Ainsi pourra-t-on parler du jeu de Guillaume Coppola! L'album qu'il dédie aujourd'hui à Franz Schubert s'impose d'emblée comme une référence. On y retrouve l'extrême délicatesse du toucher et la ciselure du contraste, parfaitement compatible avec une certaine fantaisie dans la rigueur du trait, qui font la signature du jeune pianiste. Ainsi livre-t-il une interprétation prodigieusement savoureuse des trente-quatre Valses sentimentales D779.
    La pureté de l'approche met de son côté un atout de poids: il s'appelle Steingraeber E272.
    En cette précieuse marquetterie se mirent les trois mouvements de la Sonate en la mineur D537. A la faveur de ce radical changement de format, le musicien révèle un autre souffle, généreux, mais aussi plus sévère qu'un génie de la dynamaique conduit non sans vertige...splendide! 

    Blog des arts, 19 Septembre 2015, Alain Vollerin
    Le piano Steinway and sons, où quatre mains expertes s'entremêlent, pleure des larmes de cristal. La complicité d'Hervé Billaut et Guillaume Coppola est réjouissante. 

    classiquenews.com, Récital du 9 Décembre 2014, Paris
    Le jeu du pianiste, ancien élève de Bruno Rigutto, Nicholas Angelich, Christian Ivaldi et Marie-Françoise Bucquet au CNSM de Paris, chante en vision poétique d'une absolue fluidité, le grand spleen (Sehnsucht) d'un Schubert en état d'hypnose. Le concert parisien de ce 9 Décembre est conçu comme ceux de Schubert à Vienne pendant la terreur instituée par Maeterlinck, comme une réunion d'amis, une schubertiade, ou l'entente et la compréhension féconde scellent l'effusion de moments privilégiés. Pour son public, Guillaume Coppola fait de même: il entend partager avant tout l'expérience intime de la musique dont les territoires schubertiens ouvrent d'immenses perspectives pour l'imaginaire. 

    Bundespresse, Autriche, 3 Juillet 2015, Dr Franz Putz
    Le récital de Guillaume Coppola - un homme délicieux et raffiné - était un enchantement. On a savouré cette soirée.

    ConcertoNet, The Classical Music Network, Mai 2015, Gillesd'Heyres
    Guillaume Coppola s'attaque à un Schubert plus rare et offre un toucher d'une grande maîtrise.
    Le pianiste français réunit deux séries de valses pour lesquelles il avoue une passion sincère. Plus noble que sentimentale, cette interprétation dévoile un Schubert d'une infinie élégance et d'une grande subtilité. L'album s'achève sur une Mélodie hongroise au toucher merveilleusement aristocratique. 

    Pianist/Revue Néerlandaise, 28.02.2015, Emile Stoffels
    Guillaume Coppola est un talent énorme, avec des dynamiques contrôlées, un phrasé clair et une bonne oreille pour la manière de moduler raffinée de Schubert. L'enregistrement est excellent. 

    Webtheatre, 9 .12.2014, Christian Wasselin
    Schubertiade au Conservatoire Supérieur d'Art dramatique de Paris:
    Le programme était presque idéalement conçu: l'énigmatique Mélodie hongroise pour commencer, reprise à la fin à quatre mains avec Hervé Billaut, dans le cadre du finale du Divertissement à la Hongroise. Entre ces deux pôles, Guillaume Coppola nous rappela quel mélodiste prodigue était Schubert, à la faveur de quelques pages extraites des Valses nobles et sentimentales puis aborda la Sonate en la mineur D 537.
    Le talent des interprètes et l'intuition lumineuse de Guillaume Coppola ne méritent que des éloges

    Les Echos, 04.12.2014, Philippe Venturini, CD Schubert
    Un pianiste décidement attachant...
    Avec un toucher d'une grâce infinie qui ne confine cependant jamais à l'affectation, Guillaume Coppola interprète ces miniatures avec la générosité et la spontanéité indispensables. L'invention mélodique du compositeur et l'enthousiasme du pianiste écartent tout risque de monotonie et entraînent l'auditeur dans un univers moins superficiel qu'il n'y paraît. Le choix d'un piano du facteur allemand Steingraeber contribue à enrichir la palette de couleurs chaudes et favorise les jeux d'ombre et de lumière que restitue très bien la prise de son. La sonate bénéficie d'une interprétation tout aussi naturelle et immédiatement éloquente.

    Sud Ouest, 11.2014, Château Bardins, François Clairant
    Guillaume Coppola est le plus honnête et le plus sincère des artistes... Le souvenir indélébile qu'on gardera de cette soirée, ce sont les "Valses nobles et sentimentales" de Schubert qui l'ont ouverte et lui ont donné son atmosphère, rassemblées en un bouquet coloré comme dans le nouveau CD du pianiste franc-comtois. Il en exalte la verve mélodique inépuisable, ose un léger rubato pour mieux exprimer la subtilité d'une harmonie, mais respecte leur simplicité de filles des faubourgs de Vienne. On quitte donc le château en ayant l'impression d'avoir vécu une mythique schubertiade... 

    La Voix du Nord, 11.2014, B. Spiers (4 coeurs)
    Le jeune pianiste poursuit sa rêverie solitaire. Après nous avoir enthousiasmé avec un premier CD sur Liszt puis un second lumineux sur Granados, le voici qui explore les valses nobles et sentimentales de Schubert avec toujours autant de grâce. Ces pièces assez courtes et peu connues s'emboîtent les unes aux autres dans un tourbillon sonore et nous plongent dans une douce béatitude. 

    BBC Music Magazine, 12.2014, *****
    Coppola révèle la simplicté limpide qui se trouve au coeur de la musique de danse de Schubert avec une touche de magie, apportant l'enchantement à chaque page.

    Diapason, 11.2014, Jérôme Bastianelli : 5 Diapasons
    Son jeu est suffisamment coloré et vivant pour que l'on ne s'ennuie jamais au fil de ces quarante-six valses.(...) D'autant qu'il y insère un épisode lyrique du plus grand intérêt : la Sonate D 537 (...) Le jeune pianiste interprète cette sonate avec autant de sensibilité dans les phrasés que de relief dans la texture sonore; il y a comme une évidence naturelle dans son jeu franc et chantant.
    La célèbre Mélodie Hongroise D 817 clôt dans un geste volontaire et entraînant ce parcours schubertien qui permet à Guillaume Coppola, après ses succès dans Liszt et Granados, de confirmer la belle place qu'il occupe au sein de la jeune génération.

    DestiMed, 24.09.2014, Jean-Rémi Barland
    Un piano, romanesque autant que précis, qui offre d'entendre ici tous les états d'esprits ou sentiments de Schubert qui passe sans cesse de la gravité à la joie. Coppola ose un Schubert solaire, proposant une vision poétique personnelle assez éloignée des manières habituelles de l'interpréter. Un disque lumineux.

    L'Est Républicain, 27.09.2014, Frédéric Menu
    La schubertiade de Guillaume: "Disons-le tout net: on l'attendait avec impatience ce CD de Guillaume Coppola. C'est un Schubert qu'on connait moins, loin du musicien nostalgique ou déprimé. Des pépites"

    Classiquenews, 23.09.2014, Ernst Van Bek
    Valses nobles, valses sentimentales, le pianiste Guillaume Coppola délivre le message d'une secrète intériorité.
    La Sonate D537: Net, franc, nuancé, le jeu de Guillaume Coppola restitue à la Sonate son questionnement permanent voire son mouvement de course frénétique, de volonté éperdue qui colore l'ensemble d'une vélocité souvent irrésistible.
    Enfin, superbe conclusion en forme de miniature elle aussi: la Mélodie hongroise.
    Récital d'un immense Schubertien, poète arpenteur et conteur habité. 

    Pianobleu, "Disque du moment", 23.09.2014, Agnès Jourdain
    Le pianiste Guilaume Coppola nous permet de passer un excellent moment avec ce programme bien équilibré qu'il mène d'un bout à l'autre sans nous porter à lassitude mais au contraire en ravivant notre curiosité par un rythme toujours bien soutenu (...) et allant toujours de l'avant, dans son plaisir du partage!

    Est Républicain, 2 Mai 2014, Frédéric Menu
    ... avec un enthousiasme épatant d'évidence, Guillaume s'enflamme " la musique classique peut être accessible: avec Schubert, il faut juste ouvrir son coeur". 

    Musikzen, 13 Décembre 2013, François Lafon
    Guillaume Coppola fait valoir la façon à la fois simple et élaborée qu'avait Poulenc de faire dialoguer le piano et la voix. On gagne en évidence ce qu'on perd en ambiguïté, sans que l'étonnante complémentarité des mots et des notes soit amoindrie.

    La Marseillaise, 20 Octobre 2013, Jacques Freschel
    Le pianiste Guillaume Coppola et le baryton Marc Mauillon unissent leurs talents pour graver l'intégralté des mélodies de Poulenc sur des poèmes de Paul Eluard. Un beau duo se souvenant du couple Bernac/Poulenc: diction et timbre clairs enrobés d'un clavier somptueux! 

    La Libre Belgique, 27 Novembre 2013, Martine Mergeay
    Poulenc eut beau être un magicien de la prosodie, le chanter en faisant tout comprendre - textes, sous-texte, humour, tendresse, révolte - reste une prouesse. Avec le piano fougueux et coloré de Coppola en appui, Marc Mauillon y excelle. Une version incarnée et juvénile qui fait mouche.

    La Lettre du Musicien, N°440, Poulenc et Eluard, l'intégrale des mélodies
    Dans ces "Miroirs brûlants", il ne s'agit pas de chant accompagné mais d'un vrai duo, où chaque protagoniste tient toute sa place... le chant de Marc Mauillon sort ce Poulenc des salons, tout comme le piano si éloquent de Guillaume Coppola.

    Diapason, Décembre 2013, François Laurent
    5 Diapasons pour le CD "Miroirs brûlants"
    On est d'abord surpris par la sonorité singulière, assez mate et ténue du piano de Guillaume Coppola ... le musicien se révèle vite un partenaire de choix, volubile, toujours net dans les fulgurances de "je nommerai ton front", merveille des "Miroirs brûlants". Voyez la palette déployée dans "Le travail du peintre", les frissons de "Il la prend dans ses bras" ou encore les dernières notes, aux confins du silence, sur lesquelles s'efface "Nous avons fait la nuit". Magnifique. 

    Cadences, Novembre/Décembre 2013, Les CD incontournables de 2013
    Armés d'une bonne dose d'inconscience (et d'une formidable personnalité), Guillaume Coppola et Marc Mauillon réussissent l'impensable: offrir une alternative moderne à la paire Pierre Bernac / Francis Poulenc créatrice de ces chefs-d'oeuvre mélodiques et poétiques.

    Les Echos, 29 Novembre 2013, Philippe Venturini
    Tout comme Poulenc a trouvé en Eluard les "Miroirs brûlants" de son inspiration, Marc Mauillon forme avec Guillaume Coppola un duo d'une intense complicité musicale. La diction parfaite de Marc Mauillon et son vibrato minimum avive les angles de ces diamants noirs que le piano de Guillaume Coppola accueille comme le plus luxueux des écrins. 

    L'Est Républicain, 13 Octobre 2013, Joël Mamet
    Ouverture de la saison 2013-2014 de l'Orchestre Victo-Hugo Franche-Comté (Mozart: Concerto n°27, direction Arie Van Beck)
    Le piano magique de Guillaume Coppola. 
    Pas d'esbroufe, mais une lecture simple et fraîche de l'oeuvre. Et des moments de grâce absolue quand, par exemple, le piano répond à la flûte traversière, au hautbois. Lorsqu'il joue seul, l'orchestre se retrouvant comme en apesanteur, la salle retient son souffle. Durant le 3ème mouvement, l'interprétation se fait jubilatoire.

    La Voix du Nord, 15 Octobre 2013, Rencontres Musicales en Artois
    Un facétieux duo violon-piano pour ouvrir le festival: le violoniste Nicolas Dautricourt, avec la complicité d'un pianiste dont on retiendra les resplendissantes Danses espagnoles de Granados.

    Diapason, juin 2013, Jean-Charles Hoffelé
    Discographie du piano espagnol.
    Danses espagnoles et Allegro de concierto, Granados : Alicia de Larrocha règne quasi sans partage sur la discographie du piano espagnol. On lui adjoint Guillaume Coppola, plus secret, ciselant à la pointe sèche, retrouvant le soleil que dardait del Pueyo.

    FFFF Télérama, 23 octobre 2013, CD "Miroirs Brûlants", Gilles Macassar
    "Il aimait la poésie et composa pour elle. Poulenc, Eluard : deux univers qui se fondent harmonieusement en un, servi ici par un tandem au diapason."
    (...) Le tandem Mauillon-Coppola puise sa force et sa réussite dans la même parité artistique entre les partenaires - pas l'un au service de l'autre, mais les deux au service d'une même cause. Leur engagement est direct, puissant, musclé. Sans narcissisme. Rompu au répertoire médiéval le plus érudit comme au baroque le plus châtié (Monteverdi) ou au contemporain le plus déjanté (Oscar Strasnoy), Marc Mauillon s'affranchit sportivement d'une tradition de la mélodie française précieuse et salonnarde. Quant à Guillaume Coppola, soliste salué dans Liszt et Granados, c'est à lui que semble destiné ce titre d'Eluard: "Main dominée par le coeur". 

    Lille Piano Festival 2013, Resmusica, Victoria Okada
    Le Dimanche 16, la journée commence par une bouffée de fraîcheur par le duo Guillaume Coppola et Hervé Billaut, (Dolly de Fauré, Valses de Brahms et Danses slaves de Dvoràk). En une symbiose musicale rare, les deux pianistes font transparaître, à travers une spontanéité d'exécution, des préparations plus que minutieuses; nous avons envie de les réentendre encore et encore dans un disque!

    La Libre Belgique, 17 Octobre 2012, Martine Dumont-Mergeay

    Après son CD "Franz Liszt - un portrait", le jeune pianiste français nous livre sa vision des "Danzas españolas" de Granados: à nouveau, un CD personnel et sensible, ouvert sur un époustouflant "Allegro de concierto", dont la virtuosité frénétique n'exclut ni la poésie ni le naturel qui caractérisent le jeu de Coppola. Les douze "Danzas" qui suivent, chacune reliée en son style et son climat à une province ibérique, seront autant d'évocations à la fois denses et légères, jouant habilement sur les contrastes, et dont le caractère populaire trouve sous les doigts de Coppola une infinité d'expressions, tour à tour trépidantes, tournoyantes ou paisiblement pastorales. Le tout traversé d'une indicible nostalgie.


    Concertclassic, Lille Pianos Festival, 26 Juin 2013, Alain Cochard
    Les duos étaient présents à Lille et parmi eux, celui formé par Guillaume Coppola et Hervé Billaut dont le programme à quatre mains a fait le bonheur du public... Poétique, tendre et piquante, jamais salonnarde ou compassée, la suite Dolly de Fauré ouvre de savoureuse manière un moment de parfaite complicité. Il se prolonge avec les Valses op.39 de Brahms et trois des danses slaves de Dvorak.

    BBC Music Magazine, Mars 2012
    Impressionnant récital Liszt que nous livre Coppola: de la scintillante Danza (Rossini-Liszt) à l'énigmatique Bagatelle sans tonalité des dernières années, avec comme point culminant d'éblouissantes Funérailles. 

    ClassicToulouse 2012, Festival Piano aux Jacobins, Serge Chauzy
    Le talent d'un interprète se mesure aussi à la qualité d'un programme musical. Celui que présentait Guillaume Coppola au cours du 33ème Festival International Piano aux Jacobins, le 15 Septembre dernier, mérite une attention toute particulière.
    Tout au long de ce voyage passionnant, le pianiste démontre une science des timbres, des rythmes, une sensibilité que la clarté limpide de son jeu rend évidents. Deux bis prolongent encore avec bonheur ce périple. L'Espagne et Enrique Granados rehaussent encore les couleurs du paysage: Allegro de concierto et la 5ème des Danses Espagnoles, Andaluza. Un répertoire que Guillaume Coppola investit avec fougue et qui fait d'ailleurs l'objet de son dernier album CD. 

    Altamusica, 23 janvier 2013, Gérard Mannoni
    Guillaume Coppola: le talent et la raison
    Guillaume Coppola est un talent authentique. Sa finesse et sa sensibilité très romantiques lui font une place à part dans l'élite du jeune piano français et international. 

    Classica, décembre/janvier 2013, Stéphane Friédérich
    Les disques du mois
    En choisissant les Danses espagnoles associées à l'Allegro de concert, Guillaume Coppola ne s'en tient pas à la facilité.
    Voici probablement "LA" version moderne de ces pièces que l'on rangera aux côtés des lectures patinées d'Alicia de Larrocha, entre autres.

    Diapason, décembre 2012, Bertrand Boissard
    Quel charme en ces pages tout imprégnées du terroir ibérique. En complément, Coppola fait scintiller l'Allegro de concert, devenu rare en récital, malgré son brio flatteur.
    Il se montre particulièrement à l'aise dans la nostalgie de l'Oriental, ou l'espièglerie légère et entêtante de la Melancolica. On admire le misterioso insidieux de la onzième pièce, Zambra, page originale, spirituelle dont il savoure les contre-chants après avoir interprété le début - avec raison - de manière sonore. 

    La Marseillaise, décembre 2012
    Coppola: Granados magnifié
    Guillaume Coppola est un formidable jeune pianiste. Ses danses espagnoles sont douze joyaux sensibles et sensuels, élégants, mâtinés d'une forme de "Sehnsucht" ibérique dont Coppola tire un nectar sonore, profondément inspiré et musical.

    La Croix, 10 décembre 2012, Emmanuelle Giuliani
    Un piano de soleil
    Comme un deuxième film pour un cinéaste ou un deuxième livre pour un écrivain, un deuxième CD revêt une importance particulière dans la carrière d'un musicien. "Epreuve" réussie par le jeune pianiste! Son deuxième enregistrement (Granados) déborde de cette clarté bienfaisante et poétique, déjà repérée dans son premier CD - un coup de maître - consacré à Franz Liszt. 

    La Terre de chez nous, 7 décembre 2012, Florence Mourey
    Les danses espagnoles de Enrique Granados apportent du soleil, de la bonne humeur. La danse, c'est rythmique et physique. Cela fait partie de la vie comme les battements de coeur. l'Allegro de concierto, c'est un véritable bouillonnement. 

    Pianiste, novembre/décembre 2012, Stéphane Friédérich
    Guillaume Coppola: l'art de mener la danse
    Guillaume Coppola relève le défi d'une virtuosité libre et d'une attention méticuleuse à la fois. La mélodie n'a nul besoin d'être soulignée, elle se révèle avec une belle et étonnante simplicité, fluide dans la pureté du dessin, dans une sorte d'urgence gourmande qui lui convient à merveille. 

    Musikzen, 30 novembre 2012, Katchi Sinna
    La guitare au piano: Guillaume Coppola danse l'Espagne de Granados
    Pour son deuxième disque, le jeune pianiste Guillaume Coppola confirme la technicité et le souffle dont il avait fait montre pour son Portrait de Liszt.
    Une des caractéristiques de ce bel enregistrement réside dans la manière dont  le pianiste laisse résonner le son pour faire valoir la trempe chorégraphique des pièces qu'il interprète.

    Concertclassic.com, 30 octobre 2012, Michel Le Naour
    Guillaume Coppola à l'Athénée - La finesse au bout des doigts
    Le récital de Guillaume Coppola à l'Athénée Louis-Jouvet confirme le talent d'un jeune pianiste qui avait déjà rallié tous les suffrages en 2011 avec un premier enregistrement consacré à Franz Liszt (...). Danses espagnoles de Granados dont la grâce (Galante), la pulsation (Andaluza, Bolero), l'éventail de la palette sonore (Oriental), font pénetrer au plus profond de la musique espagnole. L'Allegro de concert, virtuose à souhait, est porté par un élan d'une totale liberté et d'une grande justesse de ton, provoquant l'enthousiame mérité du public.

    Musikzen, 23 Octobre 2012, François Lafon
    Guillaume Coppola: parcours personnel - Récital à l'Athénée - Louis Jouvet, Paris
    Jeu séduisant de Coppola, et plus dérangeant qu'il n'y paraît: Debussy (cinq préludes) à la fois cérébral et coloré, Chopin sérieux et aérien (une Polonaise op.26 n°1, en particulier, débarrassée de l'hystérie habituelle), Granados épuré et nostalgique, avec un très élégant et tout naturel Allegro de concert, pièce pourtant redoutable sous ses airs aimables. Un ton en tout cas, des moyens, et déjà un public conquis: une graine de star.

    La Tribune-Le Progrès, 30 mai 2012, MG
    Elégante profondeur de la Danse macabre
    L'élégante profondeur du jeu de Guillaume Coppola offrait à l'oeuvre toute sa densité. Le concertiste faisait preuve, s'il en est, de tout son talent dans cette partition si difficile et si séduisante. (Totentanz de Liszt, pour piano et orchestre)

    Revue générale (Belgique) 11/12 2012
    Coppola signe un Granados appelé à faire date. Expressivité, verdeur et sensibilité sont ici requises, un éventail de qualités que Coppola possède au plus haut degré. Il arrive aisément à exprimer toutes les nuances, creuse la beauté sonore, dose le drame et la souplesse avec un sens parfait de l'équilibre. Coppola réussit l'exploit de ne pas devoir être comparé à Alicia de Larrocha, tant son jeu convainc. Coppola s'affirme bien comme l'un des grands interprètes de notre temps. Un CD prioritaire qui séduira tous les passionnés de grand piano.

    Anaclase, 29 mai 2012, Gérard Corneloup
    Clôture du Festival - Orchestre symphonique de Saint-Etienne
    Du côté des solistes, c'est l'occasion de réentendre ou de découvrir un jeune musicien, une musicalité extrême, une aisance souveraine, mis à disposition d'un grand et redoutable jalon de l'art pianistique concertant: la fameuse Totentanz S.126 de Ferenc Liszt - plus qu'un jalon: une véritable course-poursuite entre le piano et "les autres", un exercice quasi aussi physique que pianistique. Bref, un combat dont Guillaume Coppola sort vainqueur, et Liszt avec lui! Le jeu de l'artiste développe un assemblage aussi heureux que constant et varié entre les grandes envolées lyriques, les sons marqués, les demi-teintes moirées, la variation des couleurs. 

    Classica - Olivier Bellamy - février 2011
    En couverture : "Piano : Les 10 stars de demain"
    "La relève. Dix talents majuscules qui brillent déjà au firmament de leur art. "Classica" parie sur eux. Si vous voyez leur nom dans les programmes de votre région, ne les manquez surtout pas."
    Guillaume Coppola : "Tignasse en bataille, oeil bleu, sourire malicieux, Guillaume Coppola a rallié tous les suffrages avec un CD consacré à Liszt. Son engagement passionné et son cantabile frémissant offrent un bouleversant portrait de ce compositeur toujours à découvrir et plus que jamais à défendre dans ses multiples visages. (...) A trente et un ans, Guillaume Coppola est à l'orée d'une magnifique carrière. Car loin de brûler les étapes, il mûrit ses interprétations. Qui va piano, va sano."

    Pianobleu.com / Sélection "Disque du moment"
    "Guillaume Coppola en réalisant ce portrait de Liszt y a mis une part de lui-même tant dans le programme qu'il a choisi que dans son interprétation sobre privilégiant la beauté du son et le discours à la prouesse technique."

    RCF - Frédéric Archambeau (coup de cœur de la semaine du 28 septembre au 1er octobre)
    "Virtuoses ou très intérieures, les pièces choisies trouvent là de superbes versions, qui n’ont pas à rougir face à une concurrence parfois prestigieuse. Guillaume Coppola (…) devrait rapidement être très connu des amateurs de piano."

    La Terre de chez nous - Florence Mourey
    "Le jeune pianiste vient de franchir un nouveau pas, et pas le moindre, avec cette interprétation des oeuvres de Franz Liszt. Sensible et généreux, ses qualités se retrouvent à l'écoute de ce disque inspiré. Un très bel album, captivant et émouvant. Une très belle réussite."

    L'Est Républicain - Philippe Sauter
    "L'un des grands espoirs du piano en France."

    La Stradda
    "La révélation enthousiasmante d'un pianiste fascinant."

    Pianiste - Bertrand Boissard
    "Une Rhapsodie hongroise de bon aloi clôt ce disque avec brio. La Danza, que tout le monde connaît (sans savoir forcément ce que c’est) mais que personne ne joue, est ici délicieusement virevoltante. (…) On ne joue pas les 6 Consolations. Coppola répare cette injustice de belle manière : son jeu délicat s’y exprime avec bonheur. (…) L’interprétation de la Vallée d’Obermann est très réussie et témoigne d’une belle sensibilité."

    La Marseillaise - Jacques Freschel
    "Liszt primordial."

    Muzikzen.com - Pablo Galonce
    "L’exploit de ce disque est d’abord de nous faire découvrir tout (ou presque) de ce sybarite mystique: du plus débridé (Tarantella napolitana) au plus sombre (Vallée d’Obermann), du plus démonstratif (Rhapsodie hongroise n° 2) au plus hardi (Bagatelle sans tonalité), aucune facette de sa personnalité n'est négligée dans ce programme de tous les risques. Car ce portrait du compositeur hongrois est aussi celui d’un interprète : la moindre faute (de technique ou de goût) est ici impardonnable. Avec aplomb et grâce, Guillaume Coppola fait face au monstre lisztien, dompte les difficultés et, mieux encore, sait dépasser la pure virtuosité pour en extraire les merveilles des oeuvres les plus rebattues : même Rêve d’amour, la page de Liszt la plus jouée, apparaît ici sous une lumière nouvelle. C’est un exploit pas si commun que ça que de dévoiler un Liszt nouveau."

    France Musique - Stéphane Grant
    "Un récital mené magistralement par ce jeune pianiste français. C'est un de nos coups de cœur de la rentrée discographique."

    RTL - Alain Duault
    "Un disque exceptionnel."

    À Nous Paris - Alain Cochard
    "Feu poétique – Pari ô combien risqué que de s’aventurer sur des chemins que tant d’interprètes ont fréquentés auparavant… La réussite du jeune pianiste français n’en est que plus éclatante et son CD se range parmi les meilleures surprises discographiques classiques de la rentrée. Avec une technique splendide, mais jamais imbue d’elle-même, Coppola trouve le ton juste. (…) Le merveilleux feu poétique que l’interprète apporte à la musique ne se confond jamais avec l’effet."

    Diapason - Alain Lompech
    "Un jeune pianiste qui impose une présence d’artiste et une sonorité de premier plan. (…) Pas un seul accord, pas une incise ne sont là par hasard, tout chante, d’une façon naturelle et pourtant pleine d’attentions. (…) Mais un océan de beau piano ne fait pas toujours un grand interprète. Coppola, tout en respectant la lettre des oeuvres, réussit à se frayer un chemin. Il dit « je » d’une voix singulière ; ses phrases sont ponctuées, elles ont des syllabes, un galbe, un ton noble et chaleureux. Et jamais un son brutal ou indifférent ne sort de ce piano qui n’est jamais non plus déserté par celui qui le joue. (…) Il chante en parfait bel cantiste, il a un son, un sens de la couleur et des lignes, des fulgurances poétiques qui sont déjà bien plus que des promesses."

    Le Monde - Pierre Gervasoni
    "Il est rare que l'on ait la sensation de retrouver tout Liszt - musicien multipolaire - en un seul programme. C'est le cas ici. (...) Un authentique portrait de Liszt, mais aussi de son siècle, brossé avec justesse par Guillaume Coppola dans tous les registres."

    Podcast Télérama.fr
    "Quand le jeune pianiste Guillaume Coppola s'empare de Franz Liszt, il en dresse un portrait bouleversant."

    Télérama - Gilles Macassar
    "Miraculeux. Dans le jeu de Guillaume Coppola, toute la générosité de Liszt."



  • Pèle-mêle:
     
     
    Photos to download © Lisa Roze Photography:
     
            
    Basse définition! Pour obtenir les photos haute définition, nous adresser votre demande ici.
  • Concert Management
    Marie-Lou Kazmierczak
    Arts / Scène Diffusion
    30 rue Vandermeersch / B - 1030 Bruxelles
    Tel : + 32 (0)2 537 85 91

    Relations Presse
    Florence Petros
    Mobile : +33 (0)6 86 41 74 73

    Maison de disques
    Eloquentia
    19 Grande rue / Cidex 220
    89150 Villebougis
    Tel : +33 (0)3 86 88 80 48

    Guillaume Coppola